Quoi faire en ce beau samedi?

8 avril 2017, samedi matin, Bobby pars travailler un petit chiffre genre de 10h45 à 2h45. Il fait super beau cette journée là, enfin pour le début du mois d’avril. Le soleil plombait et on était très confortable dehors avec une veste. Depuis la Gaspésie, on as juste le goût de repartir, mais avec l’hiver c’est un peu plus compliqué.. pas de camping, alors il faut se payer un motel ou un hotel pour dormir. Mais là, on as eu une excellente idée, faire dodo dans l’auto.

 C’est moi qui as décidé qu’on se faisait un mini roadtrip. J’ai texté Bobby pendant qu’il travaillait et je lui ai dit: ” Ce soir, on pars en road trip et on reviens demain avant ton travail, je prépare tout “. Et lui m’as répondu: ” Ok, on va où? Kingston? “.

L’avantage de vivre à Gatineau, c’est de pouvoir se promener autant au Québec qu’en Ontario. Avant de texter Bobby, j’avais regardé la map et j’avais trouvé une petite ville sur le bord du lac Ontario: Cobourg, à 300 km de chez nous. Sur les images google, on voyait une belle plages sur le bord du géant lac, du beau sable et plein de chaises longues pour s’étendre. Évidemment, on était au mois d’avril, et il avait encore un peu de neige à quelques endroits. On ne savait donc vraiment pas à quoi s’attendre.

 Juste avant de partir, j’ai croisé une amie, qui m’as fortement conseillé d’aller à Sandbanks: ” On se croirait dans le sud, tu vas voir ” c’est ce qu’elle m’avait dit. Alors sans destination finale, nous sommes partie. Nous avons roulé quelques temps avant d’arriver à Kingston, en Ontario. Ville que je n’étais jamais allé. En raison de son emplacement stratégique, Kingston est un lieu militaire d’importance. On y retrouve le Fort Henry, construit en 1812, qui est maintenant désigné comme lieu historique national du Canada. Fort très intéressant à visiter, on peut comprendre en voyant les ruines qui restes, comment se passais la guerre avec les État-Unis l’autre côté du lac. Kingston reste encore aujourd’hui un lieu très militaire. La base des forces Canadiennes de Kingston habite aujourd’hui des unités de la forces terrestre et on y accueil également le collège militaire royal du Canada.

Ensuite, nous sommes reparti, en direction de Sandbanks, arrivé à Adolphustown, nous devions prendre un petit traversier pour se rendre de l’autre côté. En attendant le traversier, qui devait arriver d’ici une trentaine de minutes, nous avons mangé dans la voiture. Craquelins, fromages et charcuteries, qu’on avait acheté avant de partir. Puis, le petit traversier est arrivé, nous avons traversé, rendu l’autre côté, direction Sandbanks. Il commençait à faire noir quand nous sommes arrivé près de l’entrée du parc. Malheureusement, le parc provincial était encore fermé pour la saison. Mais nous avons pu passer quand même, nous avons roulé le plus loin qu’on pouvait pour se rendre sur le bord de la plage. Arrivé à la fin de la route, nous nous sommes stationné et sommes partis voir la plage. Il faisait très très noir, on ne voyait pas grand choses. Nous nous sommes fait un petit feu, mais il avait tellement de vent, qu’on a pas réussi à le garder allumé très longtemps. Nous sommes donc retourner à la voiture pour nous installer pour la nuit.

Nous étions dans un petit trou perdu, dans le parc fermé de Sandbanks, alors on as décidé de passer la nuit là. On s’avait apporté beaucoup de couvertures et d’oreillers. On essaie de s’installer dans la voiture, c’est tellement pas confortable. On essaie 3-4 façons de se coucher pour être bien, mais finalement rien n’était convenable. On s’est finalement endormi un peu passé minuit. J’étais couché sur le banc arrière de l’auto, et je me rappelle avoir changé de bord toute la nuit. Quand je me suis réveillée le lendemain matin, vers 6h, j’ai réveillé Bobby et je lui ai dit: ” On pars, j’pu capable. ” On s’est alors installé pour conduire et on est reparti, à la recherche du Tim Hortons le plus près.

Le reste de la route était magnifique, on passait des méga chants et avec la musique à fond, on chantait à tue tête. On ne s’est finalement pas rendu à Cobourg, mais nous avons vu de magnifique paysages et on s’est dit qu’on y retournerais un jour, anyway.  Après quelques heures, nous étions de retour à Gatineau et nous nous sommes dit que plus jamais, on ne ferait dodo dans la voiture.

Maintenant c’est à votre tour, partagez nous votre expérience de camping, vous pouvez nous trouvez sur les médias sociaux et oubliez pas d’utiliser notre hashtag, #LaRouteNousMène.

Amélie